Avis de nomination de Pierre Corriveau au poste de syndic adjoint

Publié le 29 Juillet 2021

 

Montréal, le 29 juillet 2021 – L’Ordre des chimistes du Québec (OCQ) a le plaisir d’annoncer la nomination de M. Pierre Corriveau au poste de syndic adjoint. Son entrée en fonction a eu lieu le 22 juillet dernier.

Membre de l’Ordre depuis 1985, M. Corriveau a été membre du conseil de discipline de l’Ordre de 2012 à 2018, puis membre du conseil d’administration de 2018 au 15 juillet 2021. Diplômé du baccalauréat en chimie pure et appliquée de l’Université du Québec à Rimouski (1984) et de la maitrise en administration des affaires (MBA) pour cadre en exercice de l’Université du Québec de Montréal (2001), M. Corriveau possède plus de 30 années d’expérience en chimie analytique, développement de procédures de contrôle, analyse de cas d’incidents avec implantation d’actions correctives et préventives, affaires réglementaires, audits de conformité et gestion de personnel. Il a également participé à plusieurs cas de poursuites criminelles en tant qu’expert, mené des activités de représentation auprès d’agences gouvernementales pour des dossiers environnementaux, a été formateur et a participé activement à une grande variété d’intervention d’urgence impliquant tous types de marchandises dangereuses.

M. Corriveau exercera ses nouvelles fonctions sous la direction du syndic de l’Ordre, afin d’assurer la protection du public en examinant la conduite professionnelle des membres de l’Ordre et en veillant à l’application des dispositions pertinentes de la Loi sur les chimistes professionnels, du Code des professions et différents règlements adoptés en vertu de ces lois.

« L’Ordre se félicite de l’embauche de M. Pierre Corriveau à titre de syndic adjoint et est convaincu qu’il saura allier talent et dynamisme afin de faire progresser les projets et les dossiers dans lesquels il sera impliqué au Bureau du syndic » a souligné M. Claude Chartrand, syndic de l’Ordre.

À propos de l’OCQ

L’OCQ compte près de 3 000 membres œuvrant dans des secteurs aussi variés que la santé, l’environnement, le judiciaire, l’alimentaire ou la recherche. Sa mission est d’assurer la protection du public québécois en matière d’exercice de la chimie professionnelle, omniprésente dans la vie des Québécois. L’OCQ fait partie des premières organisations professionnelles encadrées par l’adoption du Code des professions en 1973.

Source : Ordre des chimistes du Québec