Bilan annuel 2022 du président de l’Ordre

Publié le 20 Décembre 2022

 

 

Bonjour chers membres,

À quelques jours de la période des fêtes, voilà que l’année 2022 tire déjà à sa fin et offre l’occasion de faire un bilan du chemin parcouru ensemble durant les 12 derniers mois.

Une fois de plus, l’Ordre a connu une année très occupée, riche en projets prometteurs pour l’avenir de la profession, en diverses réalisations et en collaborations fructueuses. Définitivement, le Conseil d’administration, la direction générale ainsi que l’ensemble des employés, les membres de comités, nos collaborateurs et les quelques 3 000 membres de l’Ordre peuvent se féliciter et se dire mission accomplie !

Avec comme seul objectif d’assurer la protection du public en matière d’exercice de la chimie, omniprésente dans nos vies quotidiennes, l’Ordre est intervenu sur de nombreux enjeux durant la dernière année. Pensons notamment au rehaussement de la norme journalière de nickel permis dans l’air, à la distribution de tests rapides autoadministrés pour détecter la présence de certaines drogues dans les breuvages, ainsi qu’à contamination de l’environnement par l’arsenic à Rouyn-Noranda.

Plus récemment, l’Ordre est également intervenu au sujet de la gestion des matières dangereuses, notamment des batteries au lithium qui se retrouvent dans les installations de gestion des matières résiduelles, dont les centres de tri. Puis, durant les dernières semaines, c’est l’évolution récente de la réalité de l’utilisation des boues d’épuration municipales provenant des États-Unis en agriculture et pour d’autres applications qui a interpelé l’Ordre, de même que l’Ordre des agronomes et l’Ordre des médecins vétérinaires. Parlant d’une seule voix, nos trois (3) ordres professionnels ont rappelé à nos élus qu’il y a urgence de légiférer concernant les contaminants d’intérêts émergents, dont les PFAS, afin de mieux les répertorier et d’outiller les professionnels qui ont besoin d’un cadre clair pour baser leurs décisions tout en protégeant le public.

Parallèlement, l’Ordre a redoublé d’efforts afin d’augmenter significativement ses appuis au projet de modernisation de la Loi sur les chimistes professionnels d’une façon qui soutient la protection du public. À cet égard, la campagne électorale de l’automne fut l’occasion de renouveler les engagements écrits des principaux partis politiques présents à l’Assemblée nationale au regard de la mise à jour de notre loi constitutive que vous savez largement désuète.

Dans tous les cas, l’Ordre a offert une pleine collaboration à tous les acteurs concernés par ce dossier, de manière à s’assurer un encadrement de notre profession en adéquation avec l’exercice contemporain de la chimie. L’Ordre à la main tendue et est impatient de collaborer dans l’intérêt supérieur de la protection du public, avec Mme Sonia LeBel, présidente du Conseil du trésor, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et, surtout, ministre responsable de l’application des lois professionnelles.

En terminant, nous rappelons fièrement l’annonce de la création du Forum des universités de l’Ordre, et dont la première rencontre est prévue pour le début du mois de février 2023. Nous souhaitons sincèrement que le Forum devienne un lieu privilégié d’échange et de concertation entre les acteurs académiques qui forment les futurs chimistes, biochimistes et biochimistes cliniques, et l’Ordre qui encadre l’exercice de leurs activités professionnelles dans la perspective d’assurer l’avenir de la profession et sa pérennité.

Pour conclure, nous vous souhaitons que le temps des fêtes 2022-2023 vous donne l’occasion de faire une pause dans vos tâches quotidiennes, d’accorder une place de choix aux valeurs qui vous sont chères et de passer des moments de qualité avec vos proches et ceux que vous aimez.

C’est de tout cœur que nous vous souhaitons de joyeuses fêtes et une année 2023 heureuse, sereine et chaleureuse.


Michel Alsayegh
, chimiste
Président de l’Ordre