Lecteurs de CO2 dans les écoles : L’Ordre des chimistes écarté du processus

Publié le 13 Septembre 2021

 

Montréal, lundi 13 septembre 2021 – L’Ordre des chimistes du Québec (OCQ) déplore avoir été écarté du processus entourant la préparation de l’appel d’offres sur les lecteurs de CO2 dans les classes par le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ). En effet, il était compris consensuellement que l’Ordre serait consulté lors de la préparation de l’appel d’offres afin que celui-ci assure la sécurité et la santé des élèves et du personnel du réseau scolaire.

« Tel que convenu, nous nous attendions à être consultés avant la fin de la préparation de l’appel d’offres, mais nous avons été mis devant le fait accompli. Le Ministère prend manifestement des décisions sans nous impliquer, alors que notre raison d’être est de protéger le public en matière d’exercice de la chimie au Québec. Malheureusement, la situation actuelle comporte un risque de faux sentiment de sécurité, le tout à grands frais pour les contribuables », affirme le président de l’OCQ, M. Michel Alsayegh.

L’OCQ est particulièrement inquiet à l’égard de la santé des enfants et du personnel, qui pourrait être mise à risque par des décisions locales et provinciales basées sur des informations dont on ne peut garantir la pertinence. « Seul un chimiste peut valider adéquatement un processus d’analyse chimique et interpréter un résultat. Sans oublier que des dizaines de millions de dollars sont en jeu. Afin d’assurer la suite adéquate de ce dossier, l’OCQ demande de nommer immédiatement un représentant qui participera au groupe d’experts qui conseillent le gouvernement sur cette question », conclut M. Alsayegh.

L’Ordre tient à préciser que l’expert qui travaille avec le MEQ dans ce dossier, M. Ali Bahloul, n’est pas inscrit au Tableau des membres de l’Ordre des chimistes du Québec. À un moment où la population est inquiète et demande à être rassurée, sur fond d’une 4e vague de la COVID-19 qui touche particulièrement les enfants, notamment dans les écoles, l’OCQ comprend très mal la décision du Ministère d’écarter de nouveau l’expertise unique des chimistes qui ne demandent qu’à contribuer à un environnement scolaire sain et sécuritaire.

Vous pouvez consulter toute la documentation pertinente par les liens suivants :

À propos de l’OCQ 

L’Ordre des chimistes du Québec compte près de 3 000 membres œuvrant dans des secteurs aussi variés que la santé, l’environnement, le judiciaire, l’alimentaire ou la recherche. Sa mission est d’assurer la protection du public québécois en matière d’exercice de la chimie, omniprésente dans la vie des Québécois. L’Ordre des chimistes du Québec fait partie des premières organisations professionnelles encadrées par l’adoption du Code des professions en 1973.

– 30 –

Source : Ordre des chimistes du Québec (OCQ

Renseignements :

Charles Brière-Garneau, 450 822-5656

Robby Desjardins, 450 421-4578

medias@lorangebleue.biz


Couverture médiatique 

FM 107.7 Estrie | https://bit.ly/3nvSVJT

CFNJ | https://bit.ly/3tN6y8L